Le contexte «Plan Sénégal Emergent»

Sen PPP Finances 2015 est un événement dédié aux projets de type Partenariat public-privé du Sénégal qui ont été financés avec succès ou à la recherche de financement dans le contexte du Plan Sénégal Emergent- appelé PSE.

Lancé en Février 2014 à Paris par S.E. Président Macky SALL, ce programme ambitieux a été présenté devant les principaux bailleurs de fonds et investisseurs du secteur public et privé comme la nouvelle vision pour un Sénégal émergent.

Il ambitionne de placer le Sénégal dans une perspective de développement durable tiré par une croissance forte et inclusive, la création d’emplois et la préservation de l’environnement et des ressources naturelles du pays.

Le PSE vise ainsi à positionner le pays d’ici 2023, comme une plate-forme économique et infrastructurelle régionale dans des secteurs tels que: l’agro-industrie, l’énergie, la construction, la logistique, l’exploitation minière, le transport routier et des chemins de fer, le tourisme et les Services, avec le secteur privé comme un partenaire clé de la réalisation de cette vision.

Le Plan Sénégal Emergent a trois (3) axes stratégiques qui sont diverses mais interconnectées:

  • Conduire le processus de transformation structurelle de l’économie, en mettant l’accent sur la création de richesses et d’emplois;
  • Promouvoir le capital humain et élargir l’accès à la protection sociale, tout en préservant les conditions du développement durable;
  • Répondre aux exigences de la bonne gouvernance et l’intégration régionale.

Ses objectifs économiques et sociaux pour les dix (10) prochaines années sont:

  • Un taux de croissance durable de 7-8%
  • La création de 600 000 emplois formels
  • un PIB par habitant d’environ 750 000 CFA ($ 1500 USD)

18 projets clés identités et ouverts aux financements de type les Partenariats public-privé.

Le plan PAP a identifié 26 projets prioritaires dont 18 sont à la recherche de financement par le biais des Partenariats public-privé.

Ainsi, un Plan d’Actions Prioritaires de 5 ans (PAP) a été mis en place afin de rendre opérationnel le plan stratégique décennal d’une relance économique et sociale.

Afin de combler le déficit de financement de 30%, le gouvernement sénégalais est à la recherche de financement auprès de ses partenaires financiers traditionnels afin de lever des fonds à hauteur de 1850 milliards de frs CFA ($ 3,7 milliards de dollars US).

Du secteur privé national et international, le pays espère trouver le financement pour environ 1 111 milliards de frs CFA ($ 2,2 milliards US Dollars) toujours dans le cadre de Partenariats public – privé.

L’attractivité de l’investissement au Sénégal:

  • Le Sénégal est la 2ème plus grande économie de la zone UEMOA « Union Economique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest (région ayant comme monnaie commune le franc CFA -indexé à l’Euro) pour un marché de 80 millions de consommateurs;
  • Dans l’espace CEDEAO ( plus large que la zone UEMOA), l’économie sénégalaise reste très compétitive dans un potentiel d’environ 300 millions de consommateurs;
  • Il vise 6,7 à 7% de taux de croissance d’ici la fin de l’année 2015
  • Bénéficie d’un environnement juridique harmonisé (OHADA) avec un taux d’inflation annuel de seulement 1,1%
  • Pour une population de 13,2 millions, principalement jeune et hautement qualifiée, le pays est à 53,7 % de taux d’urbanisation avec une bonne qualité de vie.
  • Du point de vue juridique, le Sénégal qui avait déjà un cadre adapté aux PPP (loi n° 2004-13 du 1er mars 2004 relative aux contrats C.E.T.), a décidé de se doter d’une nouvelle loi (n° 2014-09 du 20 février 2014) relative aux contrats de type Partenariats public-privé ce qui rend le climat des affaires et de l’investissement plus attrayant dans le pays.